Stade de l'Est Pavillonnais Section Athlétisme : site officiel du club d'athlétisme de LES PAVILLONS SOUS BOIS - clubeo

Marvejols-Mende

18 septembre 2017 - 15:26

"Osez courir la légende ! "
L'accroche est prometteuse.
Pour la 45e édition du Marvejols-Mende, 10 membres du SEP Athlé se sont rendus en Lozère pour relever le défi.

Samedi 22 juillet, 6h45. Le rdv est donné au stade Léo Lagrange des Pavillons-sous-Bois pour un départ bien matinal dans la grisaille séquano-dionysienne. Une fois les derniers retardataires récupérés, les kilomètres défilent dans la bonne humeur, rythmés par des échanges pointus sur la future stratégie de course (marchera, marchera pas dans les côtes ?). Direction Mende, pour le retrait des dossards et les derniers réglages d'avant course. Dernière balade (pour se mettre en jambes), dernier verre (pour s'hydrater), dernier repas (pour faire le plein d'énergie), dernières heures de sommeil (pour être en forme)... et voilà le Jour J arrivé.

Dimanche 23 juillet, 6h. L'équipe pavillonnaise se met en route avant même le lever du soleil pour rallier Marvejols, d'où le départ de la course sera donné. Contre toute attente, après plusieurs semaines caniculaires, la fraîcheur est au rendez-vous sur la ligne de départ. Bien qu'idéale pour les 22,4 km à venir, un café bien chaud est cependant le bienvenu pour la rendre supportable dans l'attente du coup de pistolet.
8h, les marcheurs s'élancent. Muriel Valade et Michel Mécharle sont donc les premiers pavillonnais à fouler le bitume de la route les ramenant à Mende. Une heure plus tard, Burak Tastan, Gilles Gadefait, Karine Becker, Ludovic Lesage, Lydie Gadefait, Pascale Arnaud, Rachida Oualit et Sébastien Thiercelin sont à leur tour prêts à en découdre avec près de 3000 coureurs. Au programme : un parcours de 22,4 km, 2 cols comprenant des portions de 5 à 15%, et un dénivelé positif total s'élevant à plus de 600m. Au bout de 5 km de faux plat à tendance montante, les choses sérieuses commencent : le col de Goudard et ses 4 km de grimpette continue se dressent devant les athlètes. Sur le sol, en lettres vertes : « ICI COMMENCE L’ENFER !!! ». Le message est sans appel. La course est réellement lancée, les plus courageux se retrouveront à l’arrivée.
Derrière la tête de course, composée de coureurs internationaux évoluant dans d'autres sphères (victoire du Rwandais Félicien Muhitira en 1h10’59 chez les hommes, et de la Kényane Naomy Chepkorir Tuei en 1h25’30 chez les femmes), nos coureurs parviennent à bien tirer leur épingle du jeu, établissant d'honorables temps de référence et records personnels sur l'épreuve. Burak est le premier à franchir la ligne d'arrivée en 1h56’45, seul représentant pavillonnais ayant réussi à boucler la distance en moins de 2h. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Gilles d’en terminer, avec un chrono de 2h00’25. Première féminine du SEP, Karine en finit en 2h13’40. Vient ensuite Ludovic, en 2h17’50, suivi de près par Rachida, qui améliore son précédent chrono de près de 10 minutes après 2h18’30 d’effort. Sébastien gagne lui aussi plusieurs minutes (huit !) sur son record personnel en signant un temps de 2h30’07. Peu après, Lydie termine sa course en 2h33’13, devant Pascale en 2h40’34.
Les marcheurs Muriel et Michel arrivent dans la foulée, tout le monde est réuni et prêt à aller fêter l'évènement.

10 au départ, 10 à l’arrivée : carton plein pour les athlètes du SEP ! Tous ont relevé le défi haut la main et partagé une belle expérience à l’occasion de ce semi-marathon si particulier. Au terme de ce week-end sportif riche en émotions, c’est une délégation pavillonnaise ravie qui a repris le chemin de la région parisienne. Avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête.

Bravo !

Commentaires

nov.
nov.
déc.
Parc du Croissant Vert - Neuilly sur Marne
déc.

SAISON 2017 / 2018

TELECHARGEZ ICI VOTRE FORMULAIRE D'INSCRIPTION POUR LA SAISON 2017 / 2018